Colette Leclercq

Colette Leclercq

Voyage avec le Sanglier

474514sanglier.jpg

 

Le 8 mai 2015, nous avons été conviés à la cérémonie druidique de Beltaine, ce que nous avons vécu comme un très grand honneur. Un Druide portait une bannière avec au sommet du mat, un sanglier sculpté en bois. Ce sanglier s'est tourné vers moi et voici ce que j'ai vécu :

Je suis alors partie en voyage "chamanique". Le sanglier est devenu l'animal, il m'a amenée auprès d'un lac d'or et m'a demandé ce que je voulais faire : je lui ai dit que c'était tentant parce que synonyme d'une forme de richesse mais que si je mettais un pied dedans, il serait statufié à tout jamais. Alors nous avons contourné le lac, il était satisfait. Nous sommes arrivés devant un parterre de myosotis, là aussi il m'a demandé ce que je voulais faire, je lui ai dit que c'était très beau mais qu'en dessous il n'y avait que de la boue, de la vase et je voulais contourner le parterre. Nous l'avons fait. Il m'a amenée auprès d'un arbre qui semblait mort. Il ne lui restait qu'un bout de tronc et quelques départ de grosses branches, sans écorce. Il m'a demandé ce que je voulais faire. Je lui ai dit que l'arbre était vivant, qu'il avait juste besoin d'amour. J'ai touché son tronc et il a retrouvé son écorce, les branches ont poussé et les feuilles sont apparues; C'était un chêne. L'Esprit de l'arbre m'a dit d'entrer en lui.
 Je suis entrée dedans, j'ai ressenti sa force, sa sagesse et sa douceur. Ah oui, le sanglier m'avait demandé ce que représentaient les arbres pour moi, je lui ai répondu la forme la plus ancienne de sagesse. Je me suis sentie aspirée vers la cime du chêne. J'ai vu la forêt qui s'étendait partout sur toute la Bretagne avec seulement quelques hameaux ici ou là et quelques champs qui avaient nécessité un déboisement. . Je m'y suis vue nue sous la pluie par une nuit de Pleine Lune. J'ai senti l'eau et j'étais bien.
Je suis ensuite descendue par ses racines dans le feu de la Terre-Mère (je l'appelle Terre-Mama). J'ai demandé que certaines choses brûlent et j'ai senti le feu.
Ensuite par une grosse racine j'ai pris contact avec l'élément terre, j'ai senti des racines pousser en moi, des herbes parsemer mon corps. Je suis devenue le paysage que je voyais depuis la cime.
Puis je suis devenue l'arbre en entier et je sentais l'air me caresser et la chaleur du Soleil.

 

Ce voyage parle tout seul, n'est-ce pas ? Le contact avec l'essentiel, les quatre éléments présents, la force de l'amour et du discernement mais il y a beaucoup d'autres choses qui peuvent ou non vous venir à la conscience en lisant ce voyage.



12/05/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 237 autres membres