Colette Leclercq

Colette Leclercq

MILAREPA ET MOI (15)

MILREPA ET MOI (15)

 

 

29 novembre 2010

 

Milarépa me dit que nous poursuivons sur le thème de la treizième rencontre, la possession de soi-même.

Vas dans le labyrinthe !

J’y entre, il est fleuri ! Je comprends que les fleurs sont des cadeaux fait par d’autres personnes.

Milarépa me demande de bien les regarder, de les sentir, de les ressentir.

Elles détournent toutes mon attention par rapport à moi-même ! Elles sont comme une incitation à croire ce que l’autre voit en moi et m’éloignent de qui je suis. On me donne des fleurs pour telle ou telle raison, on m’aime pour ci ou pour ça et c’est comme si on poussait mon égo à se nourrir de ces projections extérieures ! L’amour que l’autre nous porte ne nous permet pas d’être nous-même si nous nous laissons couler dans la projection qu’il (elle) a de nous quelque soit le type de relation.

Je regarde à nouveau. Il y a des fleurs qui tentent de m’acheter, du moins qui m’ont été offertes dans ce but !

Que faire de ces fleurs Milarépa ?

Frais le tri ! Garde seulement celles dont tu sens qu’elles t’ont été offertes par pur amour, sans intentions particulières, juste données comme ça.

Jette toutes celles qui sont là pour te maintenir en esclavage, pour t’acheter, pour te rendre débitrice ! Celles-là ne sont rien ! Jette aussi toutes celles qui flattent ton égo !

En faisant le tri entre ce qui parle à ton cœur et à ton âme et ce qui parle à d’autres parties de toi (sous-personnalités) tu te trouveras un peu plus, tu prendras possession de toi car tu ne laisseras pas n’importe quoi pénétrer en toi.

Merci Milarépa !



02/12/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 235 autres membres