Colette Leclercq

Colette Leclercq

MILAREPA ET MOI (13)

Bonjour à tout le monde !

Depuis l’été, je n’avais pas eu de contacts avec Milarépa, ce que je traverse actuellement dans ma vie, m’a fait retrouver le lien. Je ne l’ai pas cherché, Milarépa est venu un soir où je méditais. Je vous livre le contenu de l’entretien après cette petite anecdote.


Ce matin en cueillant des chanterelles dans cette magnifique forêt de Toulfoën, je me suis rendu compte que lorsque j’avais trouvé des champignons, je les ramassais en regardant tout autour pour voir s’il n’y en avait pas d’autres ! Je me suis efforcé de ne regarder que ceux à portée de main. Une chose à la fois ! Comment profiter du bonheur d’aujourd’hui si on regarde toujours ailleurs, si on se projette déjà à demain ?  D’autant plus que bien malin sera celui qui sait de quoi sera fait son lendemain !

Vive l’instant présent et ses richesses !

Je vous joins quelques photos de la côte Moëlanaise, le sable et l’écume.  

8 novembre 2010

Milarépa, comment prendre possession de ma vie un peu plus chaque jour, que peux-tu me dire aujourd’hui ?

- Dans le labyrinthe de la vie, il y a des passages dans lesquels tout le monde doit passer quelque soit le karma que l’on est venu exploiter, je dis bien exploiter, pas seulement expérimenter.

Le chemin qui mène au cœur de soi passe par la différenciation. Je ne suis pas toi, tu n’es pas moi, par conséquent, ce que tu vis te concernes personnellement et tu ne peux le projeter sur moi. Par ailleurs, tu ne vis pas dans mes cellules et tu ne connais de moi que ce que je veux bien te montrer, même si tu es medium. Encore que là, il puisse y avoir une différence car le medium travaille au niveau de l’âme et peut voir au-delà de ce que la personne veut bien lui montrer en conscience. Mais là encore, il y a une protection car on ne peut avoir que des informations que nous sommes capables d appréhender.

Revenons à la notion : prendre possession de sa vie.

A chaque fois que quelqu’un émet un avis, une supposition, une « critique », un commentaire de quelque ordre que ce soit, placez-vous dans votre cœur et laissez la réaction se faire. Si cela sonne juste et que vous êtes prêts à l’entendre, vous le comprendrez, si ce n’est qu’une projection de l’autre, vous le saurez tout de suite et si vous ne pouvez l’entendre que dans quelques temps, les mots vous reviendront aux oreilles au moment opportun.

En vous plaçant dans le cœur, vous serez en lien avec votre âme et serez capables d’entendre les choses justes sans vous révolter, sans essayer de nier. Ainsi avancerez-vous un peu plus chaque jour. Tirez alors profit de ce qui vous sera dit,(exploitez votre karma !).

Si les mots ne résonnent – raisonnent pas dans votre cœur, demandez-vous pourquoi vous les avez attirés. Y-a-t’il une partie de vous qui refuse d’aller vers la paix et se laisse envahir par les projections de l’autre ? Avez-vous besoin d’être testée ? Etc. Qu’ai-je attiré ? Que m’a-t-on dit exactement ? Ca fait référence à quoi chez moi que d’attirer des propos qui ne sont pas en résonnance avec qui je suis ?

Est-ce que je me vis pleinement ?

Ensuite mettez tout dans la lumière et lâchez.

Si les mots parlent dans votre mental plusieurs jours de suite, demandez de l’aide à l’extérieur, car cela voudra dire qu’une partie de vous s’est blessée au contact des mots qui ne vous semblent pas justes et peut-être qu’au fond ils l’étaient, mais que vous n’étiez pas prêts à les entendre… Ou bien qu’une blessure est en lien avec ce qui s’est passé entre cette personne et vous.

Dans tous les cas, remerciez l’interlocuteur car il a déclenché chez vous une prise de conscience.

Nul ne sais ce qui nous correspond mieux que nous-mêmes si nous sommes capables de nous entendre.

Je vous aime

MILAREPA

 

 



21/11/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 231 autres membres